15 juin 2008

Nîmes - 14 juin 2008

radiohead

Après les avoir vu en concert il y a une quinzaine d'années et suivi leurs derniers "set webesque", j'avais hâte de retrouver en live ce groupe expérimental qu'est RADIOHEAD

récit
19h15 : nous arrivons devant les arènes de Nîmes que j'ai déjà eu l'occasion de "tester" pour le concert de Björk le 23 août 2007. Les portes sont déjà ouvertes, nous nous précipitons dans la fosse espérant nous frayer un chemin parmi la foule déjà en place depuis une heure.
En jouant des coudes et d'un sourire nous y parvenons rapidement.
L'attente commence, interminable ; quelques "holà" nous font patienter.

A 20h30 entre en scène la 1ère partie : Bat for Lashes ; un clone de laboratoire mixant les ADN de Björk, Alan Stivell, Sinead O'Connor et Robin des Bois. Un set aussi transparent qu'inutile donné par un groupe affublé de tenues plus ridicules qu'excentriques, soit 45 minutes aussi longues qu'un jour sans pain.

L'attente à nouveau, accompagnée par l'arrivée de la nuit. La scène s'installe. Un rideau de néons est tiré.

22h15 les RADIOHEAD entre en scène accompagnés des cris de quelques milliers de fans.
Le groupe joue les premiers morceaux avec brio et quelques accrocs ; rien de grave, car je ressens une envie folle de partage avec son public.
Le "light show" est efficace et répand une douce lumière innovante et écolo. En fond de scène, un écran recueille les images des musiciens.
Les titres s'enchaînent mélangeant les albums avec une rare efficacité.
Heureux martyrs de ces arènes nous sommes dévorés par les notes de musiques de ces cinq lions d'Oxford. Nos chairs sont lacérées par les riffs de Jonny, nos os broyés par les baguettes de Phil, nos entrailles déroulées par les doigts de Colin, nos membres écartelés par les rythmiques d'Ed et nos âmes mises à nues par la voix de Thom. Il ponctue les morceaux par quelques mercis.
Ses envolées lyriques me fascine ; ses danses épileptiques aussi.

23h20 nos cinq lions nous laissent quelques instants de répit après nous avoir "Bodysnatchers".
Retour sur scène ; Jonny regarde son public d'une manière qui en dit long sur ce qu'il a ingurgité dans les loges.
Exit Music est accompagné d'un silence du public respectueux.
Karma police est chanté par un public conquis.

Minuit pile le groupe nous échappe à nouveau ; je souhaite que les lumières ne se rallument pas. Cinq minutes plus tard, retour "on stage".

00h15 Après 2h de folie, RADIOHEAD nous achève à l'aide du morceau Planet Telex... comme un ultime message subliminal. 

Au revoir messieurs, Vous m'avez à nouveau "retourné" ... merci d'exister.


R3

voici la set-list aussi impressionnante qu'efficace :
01. Reckoner
02. Arpeggi
03. Myxomatosis
04. All I Need
05. Pyramid Song
06. Nude / Big Ideas
07. There There
08. The National Anthem
09. Faust Arp
10. Videotape
11. No Surprises
12. 15 Step
13. Where I End & You Begin
14. Idioteque
15. Everything In Its Right Place
16. Street Spirit
17. Bodysnatchers

Premier Rappel :
18. House of Cards
19. Talk Show Host
20. Exit Music
21. Jigsaw Falling Into Place
22. Karma Police

Second Rappel :
23. Bangers’n’Mash
24. Planet Telex

Posté par batsheep à 22:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Nîmes - 14 juin 2008

    Enorme!

    D'la Balle!!

    Posté par To, 16 juin 2008 à 17:56 | | Répondre
  • ?

    ah mais c'est fini ? merdre, j'y suis encore moi...

    inimaginable ce truc...abonnez vous

    Posté par Ted, 16 juin 2008 à 18:43 | | Répondre
  • To & Ted > très heureux d'avoir partagé ce moment magique avec vous

    Posté par bat', 16 juin 2008 à 22:08 | | Répondre
  • Bat'> c'est partagé...

    Posté par Ted, 17 juin 2008 à 19:15 | | Répondre
  • Pas moi!!!

    A cause de vous c'était tout pourri!!!

    mais non je rigole...

    pareil que vous en vrai...

    Posté par To, 18 juin 2008 à 18:11 | | Répondre
  • magique

    Posté par zoline, 19 juin 2008 à 22:33 | | Répondre
Nouveau commentaire